Burkina Faso : L’OIM lance un nouveau projet pour promouvoir l’emploi des jeunes


L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé un nouveau projet au Burkina Faso pour promouvoir l’insertion professionnelle et l’esprit d’entreprise des jeunes afin de réduire le risque de migration irrégulière dans la région.

Le Burkina Faso, comme d’autres pays d’Afrique subsaharienne, est affecté par une augmentation des migrations en raison du chômage et du manque d’opportunités pour générer des revenus qui affectent une population jeune et en croissance rapide, précise l’OIM dans un communiqué de presse.

Les jeunes sont les plus touchés par le phénomène du sous-emploi et du chômage en raison de leur faible niveau d’employabilité (66,7% des jeunes n’ont pas reçu de formation) et des difficultés pour accéder aux moyens de production, ce qui les conduit à une migration irrégulière.

Le projet de l’OIM a été lancé à Tenkodogo, dans le centre-est du Burkina Faso, en présence de hauts fonctionnaires du gouvernement, de représentants des autorités locales, de la jeunesse et d’organisations de la société civile.

«Les jeunes sont pleins d’énergie et souvent débordent de créativité et d’inventivité et nos pays ont besoin de solutions innovantes pour résoudre les problèmes de plus en plus complexes auxquels ils sont confrontés. Je suis convaincue qu’en autonomisant les jeunes, nous pouvons tirer le meilleur parti du capital humain extraordinaire qu’ils représentent pour contribuer au développement, à la paix et au renouveau de nos sociétés», a déclaré la chef de projet de l’OIM, Marie Stella Ndiaye.

A LIRE AUSSI  Sénégal : l’insécurité alimentaire menace six départements

Le projet est financé par les gouvernements italien et belge et mis en œuvre en partenariat avec le Ministère de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’insertion, des ONG et des organisations de la société civile.

Pathé TOURE

.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.