Bolt se blesse pour sa dernière course


Cette fois, c’était vraiment la dernière. L’histoire est décidément joueuse. Après avoir perdu son titre sur 100m, Usain Bolt a définitivement tiré sa révérence… en ne franchissant pas la ligne du 4×100, blessé. Le champion jamaïcain part à la retraite, sous cette terrible image.

C’était la dernière. Elle devrait être une fête, cette dernière course d’Usain Bolt. Une dernière fois, il a accroché son dossard. Enfilé ses pointes. Franchi les enceintes d’un stade d’athlétisme. Couru à la quête d’un titre mondial. Le dernier. Mais il n’a jamais rallié l’arrivée. Usain Bolt a vécu le dernier jour de sa vie d’athlète, mais peut-être l’un des pires.

Déjà lors des séries du 4×100, ce samedi, on a compris que cette journée ne serait définitivement pas comme les autres. C’est la dernière du roi Usain parmi le monde des athlètes et ça, le public ne l’a pas oublié. Dès la session matinale, le stade est plein à craquer. L’ovation qui accompagne les moindres gestes du sprinteur jamaïcain est similaire à celle des grandes finales. Le soir, c’est à guichets fermés que l’Olympic Stadium assiste au dernier show de « La Foudre ».

Et il est là, Usain Bolt, prêt à clore en beauté un long chapitre de sa vie. Le plus connu, le plus beau, le plus fastueux. Le plus difficile aussi, car derrière ses pitreries et son sens du show, se cachent des années de travail, de perfectionnement, de sacrifices consentis. Mais au fil des années, Usain Bolt a eu de moins en moins envie de les faire, ces efforts. De quoi entraîner un logique déclin, le roi du sprint se faisant plus rare en meeting, et moins hargneux à l’entraînement. A quoi cela aurait servi, pour un homme qui a tout gagné, de continuer jusque Tokyo 2020 ?

A LIRE AUSSI  KAFFRINE : LA COMMUNE DE KATHIOTTE RÉCLAME TROIS AMBULANCES

La dernière ligne droite de trop

C’est ici à Londres, qu’il a décidé de faire ses adieux à un sport dont il a été la star ces dix dernières années. Dans ce stade, où il a remporté trois titres olympiques il y a cinq ans, et conquis la planète entière. Côté jamaïcain, on est unanime : même à la retraite, Bolt restera Bolt, une légende qui les a rendus si fiers qu’ils n’ont jamais hésité à traverser la planète pour venir le soutenir une dernière fois. A nouveau, ils sont nombreux à avoir fait le déplacement jusqu’ici, pris leur place dans la tribune la plus proche de la ligne d’arrivée, et juste à côté de la zone mixte.

L’heure de la finale est arrivée. La tension est à son comble. Bolt multiplie les saluts à l’intention du public. Il salue une dernière fois la foule, joue avec le caméraman… Bref, il nous fait du Bolt. Arrive ce passage de relais. Le dernier. Bien pris, le recordman du monde s’élance dans sa dernière ligne droite…. Et s’arrête. Blessé à la cuisse. Le public est surpris, et n’a d’yeux que pour lui alors que ce sont les Britanniques qui remportent la course. Des Britanniques qui dansent et fêtent leur titre, quand seul, sur la piste, Bolt est allongé, sur le ventre, le regard sur cette ligne qu’il ne franchira jamais. 

A LIRE AUSSI  LUTTE/Lewto Production» décroche Modou Anta-Baye Mandione et Forza-Abdou Diouf

Clou de la soirée, ce 4×100 était attendu par un stade plein à craquer. Pour une fois, le résultat importait peu. Ce soir, l’adieu d’une légende était bien plus important. Il n’aura finalement pas la forme que l’on aurait aimé. On aurait adoré un dernier tour du rugissant Jamaïcain. On aurait aimé qu’il embrasse la ligne une dernière fois, qu’il se pare de son drapeau et nous régale encore avec son sens unique du show. Mais non, l’histoire a souhaité que la carrière d’Usain Bolt se termine là, à dix mètres de sa dernière ligne droite. 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.