AG FSF: Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia décèlent des fraudes et exigent l’audit du fichier, sinon pas d’élection…


Face à la presse, ce vendredi, Mbaye Diouf et Louis Lamotte, candidats  à la présidence de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), ont dénoncé une fraude mise en branle par le président sortant, Me Augustin Senghor. Ils ont aussi exigé l’audit du fichier électoral, sans quoi il n’y aura pas élection, ce samedi.

Tout a commencé avec l’élection, ce vendredi, du président de la Ligue amateur de football.  Durant le scrutin,  les candidats, Mbaye Diouf et Louis Lamotte, disent avoir décelé des fraudes.

A les en croire, 322 personnes devaient voter, mais au finish, on a décompté 376 bulletins dans l’urne. Des impairs qui inquiètent Louis Lamotte qui a exigé dare-dare l’audit du fichier, sans quoi, avance-t-il, il n’y aura pas élection, ce samedi 12 août au King Fahd Palace.

« Il n’est pas possible mathématiquement que 256 personnes détentrices de mandat aient été appelées, qu’il y ait eu deux absents. Donc, 322 le nombre de votants, mais  on a dépouillé 376. Donc 322 inscrits et 376 votants », s’inquiète-t-il sur la Rfm. « Est-ce que cela n’était pas prémédité? », s’interroge M. Lamotte. Non sans accuser son adversaire, Me Augustin Senghor: « Ils essaient de tout faire par des moyens déloyaux pour remporter la victoire ».

« Nous n’accepterons pas que le vote se déroule avec ce fichier-là qui ne nous a pas été remis  et sur lequel nous n’avons eu à apporter aucune forme d’observation », tonne-t-il.

Réagissant à ces propos, Me Augustin Senghor dit être surpris par cette attitude de ces adversaires.  Selon lui, l’Ag de la Ligue amateur de football s’est déroulée dans la transparence. Et il n’y a aucun incident dans le déroulement du processus électoral. « Je suis surpris voire déçu devant la réaction de mes adversaires. Ils sont en train d’anticiper sur une éventuelle défaite… »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.