​Lettres post électorales 2017 (Par Ahmadou Makhtar Kanté)


Aux candidats élus Chers futures députés à l’Assemblée nationale du Sénégal, Conformément à la Constitution, vous avez sollicité les suffrages des citoyens sénégalais aux fins d’être élus comme députés à l’Assemblée nationale pour la prochaine législature. Selon les résultats officiels, vous serez parmi les futurs députés à siéger dans ladite institution pour 5 ans. Pendant 3 semaines, avec votre organisation, vous avez mené une campagne et tenu des discours dans le but de convaincre vos compatriotes de vous faire confiance et de vous élire à la fonction de député. Il est normal et approprié de vous féliciter pour les efforts fournis et l’intérêt porté à une des plus grandes institutions du pays où vous pensez pouvoir représenter, comme il se doit, la Nation, toute la Nation sénégalaise sans discrimination aucune. Même les citoyens qui n’ont pas voté pour vous doivent considérer, à partir de la proclamation des résultats officiels, que vous les représentez tous. Dans ce cadre, vous avez le devoir de pleinement jouer votre rôle en droite ligne des engagements que vous avez pris lors de la campagne électorale. Vous devez lutter contre vos mauvais penchants (« jihâdun nafs ») pour être à la hauteur des exigences du statut de député de la Nation. Efforcez-vous de ne pas succomber à la facilité et à la trahison des engagements et autres promesses que vous et votre organisation avez eus à tenir durant la campagne. Rien, ni personne ne doit vous pousser à trahir vos engagements et à ne pas honorer vos promesses. Un indicateur de votre sincérité se révélera à travers vos discours, prises de positions et actions dans la législature prochaine et tout le monde pourra mesurer en quoi vous êtes en phase ou non avec vos propos de campagne. Autant le respect des engagements est attendu de vous par toute la Nation qui vous honorera le cas échéant, autant toute trahison de votre part sera pour vous, on ne vous le souhaite pas, source de rejet et d’oubli rapide. Evitez de dire et de faire ce qui ne vous honore pas et vous empêchera de regarder la Nation dans les yeux, éviter de vous taire et de ne pas agir dans l’intérêt de la Nation dans toutes ses composantes et partout dans le pays. Pour vous aider à être à la hauteur de votre noble mission, il faudra d’abord vous souvenir que vous êtes député d’abord de la Nation. Prendre des engagements pour représenter des millions de sénégalais à l’Assemblée nationale, c’est accepter d’être mû par l’effort inlassable de les respecter (les engagements) ou d’expliquer aux citoyens de façon honnête et convaincante ce qui a pu vous empêcher de le faire. Il vous revient de vous rappeler vos propos de campagne et de les rappeler aux membres de votre liste. Ainsi, vous pourrez vous autoévaluer. Les citoyens pourraient aussi vous évaluer sur la base des interventions et autres initiatives que vous et vos autres camarades de liste prendrez dans le cadre de votre fonction de député de Nation. Aussi, est-il indispensable que vous vous atteliez à travailler sur des dossiers prioritaires, à prendre des initiatives pertinentes, à soutenir celles d’autres honorables députés de la Nation fussent-ils d’une autre sensibilité que la vôtre, ainsi qu’à relayer les interpellations des citoyens. A cet égard, nous pourrions déjà vous suggérer de proposer une enquête parlementaire sur les nombreux dysfonctionnements qui ont émaillé l’organisation de ces élections législatives 2017. Les résultats d’une telle enquête seraient d’un apport important pour préparer les élections présidentielles de 2019 dans la sérénité. Montrez à la Nation que vous savez rester humble dans la victoire et exemplaire lors de la prochaine législature. Aux candidats non élus Chers candidats non élus des élections législatives 2017, Vous méritez les félicitations des citoyens pour avoir pris de votre temps et préparé une offre de représentation nationale à l’endroit de vos compatriotes. Il se trouve que les citoyens ont usé de leur liberté de choix et ont élus d’autres candidats. Nous savons pouvoir compter sur le respect profond que vous avez de ce droit constitutionnel des citoyens dont vous avez brigué les suffrages pour accepter dignement leurs choix. Cela implique que vous félicitiez les élus pour la prochaine législature et que vous les considériez comme les députés de la Nation. Ce serait une attitude hautement exemplaire de traiter les futurs députés de la Nation comme vous auriez voulu qu’il en soit de même à votre égard le cas échéant. Vous comprendrez facilement qu’il n’est plus opportun de prolonger la campagne mais de se concentrer sur le suivi de ce qui va se passer au sein de la prochaine législature. Vous pourriez vous servir de votre propre vision des priorités de la prochaine législature et de celles des autres listes pour évaluer et suivre de façon méthodique, responsable et endurante, ce que les futurs députés de la Nation feront de leur mandat. En dehors de la fonction de député, d’autres créneaux et moyens sont à votre disposition pour continuer à participer à l’animation de la vie de la Nation. La nation vous saurait gré d’accepter son choix et de l’aider à suivre ce que feront les futurs députés de la prochaine législature. La Nation, votre Nation, pense que vous ne sombrerez pas dans la résignation et la passivité juste parce que vous n’avez pas été élu à l’Assemblée nationale. Vous continuerez surement à être un citoyen actif aussi bien dans les dossiers d’intérêt national que local (département, commune, quartier, village), ou dans le cadre des organisations professionnelles comme les syndicats et d’associations de la société civile. La Nation vous souhaite santé et disponibilité pour continuer à participer positivement à tout ce qui la grandit et jamais à rien qui la rabaisse. Bonne continuation pour vos futures contributions à la vie de la Nation comme et quand vous le pourrez. Montrer à la Nation que vous savez rester digne dans une défaite et inlassablement combatif par la suite pour le bien de la Nation. Aux personnels des médias Chers journalistes et autres personnels des médias, Votre rôle est connu, reconnu et consacré dans tous les pays qui veulent progresser selon les exigences de la Bonne gouvernance. Votre travail consiste à collecter toutes sortes d’informations, à les traiter comme il se doit et à les mettre à la disposition des citoyens. Vous savez qu’il y a des règles de déontologie professionnelle qui encadrent votre travail et qui cherchent à établir un équilibre entre liberté d’accès à l’information et responsabilité. Dans ce cadre, il vous revient de faire votre travail en traitant et vérifiant des faits pour ne pas tomber dans les travers de la désinformation partisane et la tyrannie du sensationnel. Une autre exigence est aussi de tenir compte des équilibres et de traiter de façon rigoureuse et impartiale les faits que vous avez collectés. Ainsi, il ne s’agit pas de donner plus de temps de parole à certaines organisations politiques ou citoyennes qu’à d’autres ou à leurs leaders ou de se mettre dans une posture qui revient plutôt aux partis de l’opposition ou aux organisations de la société civile. Ni d’être une courroie de transmission passive pour le parti au pouvoir et ses souteneurs. C’est ainsi qu’il est toujours utile autant que faire se peut, de collecter des informations auprès de toutes les parties prenantes d’un fait. Par exemple pour le fait électoral, un traitement pertinent et équilibré de l’information nécessitera d’avoir les points de vue de l’administration publique, des partis politiques, des universitaires, des organisations de la société civile ou du citoyen lambda ainsi que de personnes es qualifiées pour ce genre de dossier. Les médias ont aussi un rôle important de suivi de ce que feront les députés de la prochaine législature en favorisant le débat à ce sujet sur la base de tout ce qu’ils ont collecté de la part des candidats durant la campagne. Une information sur un fait vérifié et traité de façon professionnelle est d’un apport irremplaçable dans la bonne gouvernance d’un pays qui veut s’inscrire dans une telle perspective. L’histoire et l’actualité montrent que si les personnels des médias dévoient leur noble profession, ils peuvent contribuer à des tensions sociales et instabilités politiques préjudiciables au pays ainsi qu’à eux-mêmes. Cela étant dit, toutes les composantes de la Nation devraient vous aider à faire convenablement votre travail en vous fournissant les informations auxquels vous avez le droit d’accéder notamment sur tout ce qui revêt un caractère public. A la nation Chers compatriotes, Vous avez participé et suivi toutes les étapes relatives aux élections législatives de 2017. C’est un droit constitutionnel que vous avez exercé afin d’élire à la prochaine législature des candidats qui vous ont proposé des offres aux fins de la représentation nationale. Après le temps de la campagne est venu celui de la votation suivi de la proclamation des résultats officiels des élections. Vous avez constaté les dysfonctionnements et retards notoires qui ont eu lieu au niveau des entités administratives chargées de l’organisation des élections ainsi que les actes de violences et de vandalisme qui ont çà et là émaillé la campagne. Ces manquements d’ordre administratif constituent des points négatifs dans le niveau de performance du gouvernement actuel de même que les actes délictueux n’honorent pas leurs auteurs ni ceux qui les y ont incités d’une façon ou d’une autre. Vous pouvez vous estimer heureux de ne pas avoir participé au désordre ni d’avoir accepté d’être instrumentalisé par quelque candidat que ce soit. En effet, vous avez su garder votre dignité de citoyen en votant en toute liberté et en toute responsabilité pour la liste qui a emporté votre conviction. Maintenant, c’est le temps de suivre le travail des futurs députés au sein de l’Assemblée nationale et d’utiliser tous les créneaux et moyens légaux à votre portée pour donner des appréciations négatives ou positives sur le travail des députés de la Nation qu’ils soient ou non issus de la liste qui a emporté votre faveur. Il s’agira par la suite de tirer les conséquences de tout le processus électoral et du travail des députés pour que vos actes de votation qui suivront soient encore plus éclairés et plus responsables. Vous ne devez nourrir aucun complexe à l’égard de citoyens comme vous qui ont sollicité vos suffrages et décliné des engagements que vous avez le droit voire le devoir de suivre rigoureusement pour être cohérent avec votre choix et avec ce que vous attendez de la prochaine législature. Enfin, il est important de savoir que vous pouvez aider les députés à jouer pleinement leur rôle dans l’intérêt de la Nation en leur manifestant votre soutien chaque fois que nécessaire. Fait à Dakar, Le 31/07/2017 Ahmadou M. Kanté

A LIRE AUSSI  Moustapha Cissé Lo : « J’ai pris tous les 47 bulletins de vote »
​Lettres post électorales 2017 (Par Ahmadou Makhtar Kanté)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.