Alpha Barry, Ministre burkinabé des Affaires Etrangères :  » Nous n’oublierons jamais que durant la crise, Macky Sall est resté 3 jours chez nous au moment où les balles sifflaient dans la cour de son hôtel. Sa sagesse a beaucoup prévalu « 


Le ministre burkinabé des Affaires étrangères, recevant la délégation du Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue en Afrique (Cirid), dans le cadre de la tournée de promotion du Prix Macky Sall, a salué l’initiative et promet de se l’approprier, en participant à sa vulgarisation. Alpha Barry se dit même prêt à accompagner les initiateurs du Prix. 

Le chef de la diplomatie burkinabé a, par ailleurs, affirmé la volonté de son pays d’accroître ses échanges avec le Sénégal. Le ministre du Faso souhaite qu’ils soient multipliés par deux d’ici les prochaines années. L’homologue de Mankeur Ndiaye a salué « les relations au beau fixe » entre les deux pays frères, « une relation ancrée dans l’histoire », selon lui.  

Le ministre Barry a en effet souligné le rôle joué par le chef de l’État sénégalais après le coup d’État au Faso. « Je n’oublie pas les sacrifices du Président Macky Sall pour venir manifester sa solidarité lors du dernier conflit burkinabé. Il est resté trois jours ici, pendant que les balles sifflaient. C’est pour vous dire que la relation Sénégal-Faso est sans contentieux. Nous avons une obligation de dialogue », a rappelé le ministre burkinabé des Affaires étrangères. Le chef de la diplomatie burkinabé et la délégation du Cirid s’étaient entretenus en tête-à-tête quelques minutes auparavant au bureau du ministre des affaires étrangères du Burkina Faso.

A LIRE AUSSI  Youssou NDOUR – Cheikh AMAR, un gros nuage nommé Assane DIOUF


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.