Mercato: ces six joueurs africains sur lesquels il faut parier


La période des transferts est propice aux grosses opérations, mais aussi aux bonnes affaires. Les clubs cherchent à se renforcer avec de bons éléments acquis pour des sommes raisonnables. Voici six joueurs africains qui pourraient faire le bonheur de pas mal d’équipes.

Le mercato d’été s’est ouvert le 1er juin, et plusieurs joueurs africains vont être très courtisés pendant cette période. Nous vous avons dressé la liste des onze joueurs qui devraient animer le marché des transferts. Mais il y en a d’autres, peut-être moins courtisés, qui représentent toutefois de vraies opportunités pour les clubs. Leur situation sportive et/ou contractuelle fait d’eux des choix intéressants.

Kwadwo Asamoah

Le milieu de terrain a surtout joué les utilités à la Juventus durant l’exercice 2016-2017. Au sein du pléthorique effectif turinois, Kwadwo Asamoah a surtout servi de solution d’appoint à Massimiliano Allegri, qui dispose entre autres de Claudio Marchisio, Sami Khedira, Miralem Pjanic, Mario Lemina, voire Paulo Dybala dans un registre plus offensif… Le Ghanéen, qui a annoncé son envie de retrouver les Black Stars (son dernier match international remonte au Mondial 2014), est à un an de la fin de son contrat avec la Juve. Selon quelques médias britanniques et italiens, Kwadwo Asamoah, 28 ans, aurait des touches en Angleterre et avec les Turcs de Galatasaray.

Seydou Doumbia

La saison 2016-2017 a été celle de la renaissance pour Seydou Doumbia. Barré à l’AS Rome, qui l’avait déjà prêté au CSKA Moscou, puis à Newcastle, l’Ivoirien a été à nouveau cédé en prêt l’été dernier au FC Bâle. Résultat : il s’est offert un doublé Coupe/Championnat de Suisse avec en prime le titre de meilleur buteur (20 buts). L’attaquant de 30 ans est toujours sous contrat avec la Roma jusqu’en 2019. Le club italien, qui l’a acheté pour 15 millions d’euros début 2015, ne devrait pas le conserver. Certains bruits lui prêtent des contacts en Premier League. En Espagne, le club de Valence serait attentif.

Cheick Diabaté

Il est devenu, en quelques semaines, la coqueluche du FC Metz. Fin 2016, les Grenats étaient 18e de Ligue 1. Début 2017, ils se faisaient prêter Cheick Diabaté. Résultat : cinq mois après, les Messins se maintiennent en Ligue 1 avec une bonne avance sur la zone rouge et l’attaquant termine avec un excellent ratio de 8 buts en 14 rencontres. Sans surprise, le FC Metz rêve de conserver le buteur. Mais le Malien appartient encore au club turc d’Osmanlispor. D’après L’Equipe, les dirigeants de Metz avancent bien sur ce dossier (transfert ou nouveau prêt), et Diabaté lui-même se verrait bien continuer en Moselle. A moins que ses 6 derniers mois aient éveillé l’intérêt d’autres clubs, peut-être plus ambitieux.

Rachid Ghezzal

Rachid Ghezzal et l’Olympique lyonnais ne sont pas parvenus à s’entendre. En fin de contrat, l’Algérien n’excluait pas de poursuivre avec son club formateur, mais faute d’accord, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a officialisé le départ du milieu offensif. A 25 ans, le Fennec doit donc quitter le cocon et donner un nouvel élan à sa carrière. Sujet aux sautes d’humeur et parfois branché sur courant alternatif, Ghezzal a laissé voir, à Lyon, des qualités balle au pied qui peuvent séduire. Les tabloïds et les journaux plus ou moins fiables en Italie évoquent des touches avec l’AS Rome, avec l’AC Milan ou encore avec Everton.

Denis Bouanga

Comme pour Metz avec Diabaté, Tours a trouvé son bonheur dans le prêt. Après un premier prêt réussi à Strasbourg – alors en National – pendant 6 mois début 2016, Lorient a de nouveau prêté Denis Bouanga pour la saison 2016-2017, à Tours cette fois. Et quelle réussite : en dépit d’une coupure de quelques semaines pour la CAN 2017, le Gabonais a scoré à 16 reprises. Si les Tourangeaux se sont maintenus en Ligue 2, ils le doivent en partie à leur attaquant. Malheureusement, Lorient ne profitera pas de ses qualités. Relégués en Ligue 2, les Merlus ne pourront pas conserver un joueur aussi courtisé. Le quotidien L’Equipe affirme que Denis Bouanga, 22 ans, est dans le viseur de Rennes, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, la Fiorentina, Bologne…

A LIRE AUSSI  Coupe du monde : Qatar 2022 sur le fil…

Prince Oniangué

Bastia n’a pas réussi à se maintenir en Ligue 1, mais Prince Oniangué a réussi son retour en France. Il y a un an, le Congolais quittait Reims pour Wolverhampton, club anglais de Championship (D2). L’aventure dans les West Midlands a tourné court. Blessé, Oniangué a vite disparu du groupe, surtout quand Walter Zenga, le coach qui l’avait recruté, a été remplacé par Paul Lambert. Du coup, le milieu de terrain a été prêté à Bastia en janvier. En Corse, il a prouvé qu’il avait toujours le niveau de la Ligue 1 (14 matches, 3 buts). Reste à déterminer son avenir. Les Wolves l’ont prêté à Bastia avec la promesse de discuter avec lui à son retour. Le nouvel entraîneur Nuno Espirito Santo compte-t-il sur lui, ou Prince Oniangué, sous contrat à Wolverhampton jusqu’en 2020, va-t-il devoir s’exiler à nouveau ?

RFI

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.