Aïda Mbodji, tête de liste d’And saxal liggey : «Je vais chercher la majorité pour revenir vers mon père»


La présidente de la coalition And saxal liggey n’a pas oublié ses relations avec le Président Wade. De retour de voyage en Italie hier, Aïda Mbodji a indiqué que même si elle a été «isolée» pour la pousser à quitter le Pds, elle se battra avec sa coalition pour disposer d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale qu’elle entend «léguer à Wade». «Je ne lâcherai jamais Wade. Ce qui me lie à lui est plus fort. Je vais chercher la majorité pour revenir vers mon père», a-t-elle déclaré hier lors d’une conférence de presse. Soutenant avoir créé And saxal liggey pour «renforcer le Pds», Mme Mbodji regrette «que malheureusement le parti n’a pu l’exploiter». Portée par deux partis que sont l’Union des forces patriotiques émergentes (Ufpe) de Mbaye Diack et l’Initiative démocratique/Jubël, la «Lionne de Bambey» a jeté une pierre sur les autres membres du Pds regroupés au sein de Wattu senegaal, née des flancs de Manko wattu senegaal première version. «Nous nous considérons toujours fidèles à Abdoulaye Wade. Ce sont les autres qui ont migré pour former Manko. Nous sommes toujours restés là où nous sommes», a-t-elle réaffirmé. Prenant part pour la première fois à des joutes électorales, elle dit avoir pris cette décision après «une réflexion bien mûrie». «Nous voulons mettre fin au quiproquo politique pour éclaircir le jeu politique. On ne sait pas qui pèse quoi, qui représente quoi. On ne sait pas ce que représente Macky Sall. Depuis 2012, il est dans une coalition», a-t-elle ajouté. Mme Mbodji soutient que sa liste a misé sur beaucoup de jeunes dont ceux du mouvement And dollel Karim, avec Babacar Thiam qui en est tête de liste à Nioro. Se prévalant de son «expérience parlementaire», elle invite les «frustrés du Pds à rejoindre sa coalition».
ambodji@lequotidien.sn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.