AFROBASKET 2017/Le Nigeria ne sous-estimera aucun adversaire


LAGOS (FIBA Women’s AfroBasket 2017) – Scott Nnaji assure que le Nigeria ne prendra de haut aucun de ses adversaires du Groupe B du FIBA Women’s AfroBasket 2017.

“En me basant sur le groupe de joueuses déjà présentes en France pour le Tournoi de Qualification Olympique FIBA 2016, je peux affirmer que le Nigeria a de bonnes chances d’atteindre la finale, pour autant que nous jouions en équipe. Et ceci ne sera possible que si nous mettons en place un bon programme d’entraînement pour préparer la compétition africaine.” – Nnaji

S’adressant à FIBA.com, Nnaji – qui a dirigé la sélection nationale nigériane qui a pris la troisième place du FIBA Women’s AfroBasket 2015 au Cameroun – confirme qu’actuellement, la plupart des équipes ont progressé au point de pouvoir créer des surprises et que de ce fait, il n’y a plus vraiment de matches faciles.

“Les deux groupes sont bien équilibrés et surtout, tous les matches seront très disputés,” souligne Nnaji.

“Le Sénégal, l’Égypte et le Mozambique ont déjà été pour nous des adversaires redoutables. Nous savons que nous devons travailler dur pour préparer au mieux ces matches. Mais il ne faudra pas pour autant sous-estimer la Guinée. Cette dernière ne cesse de s’améliorer et elle pourra surprendre l’équipe qui ne se méfiera pas assez d’elle.”

L’homme qui faisait partie du staff de coaches lors des JO d’Athènes 2004 estime qu’au vu de la qualité de l’opposition, il est impératif que les camps d’entraînements commencent tôt et que des matches amicaux internationaux soient organisés, afin de préparer au mieux le double champion d’Afrique, en quête d’une consécration continentale au FIBA Women’s AfroBasket.

“En me basant sur le groupe de joueuses déjà présentes en France pour le Tournoi de Qualification Olympique FIBA 2016, je peux affirmer que le Nigeria a de bonnes chances d’atteindre la finale, pour autant que nous jouions en équipe. Et ceci ne sera possible que si nous mettons en place un bon programme d’entraînement pour préparer la compétition africaine,” explique Nnaji.

Le Nigeria, dit-il, peut compter sur d’excellentes joueuses qui évoluent en WNBA, en Europe et au pays.

“Les joueuses sont prêtes à tout si nous leur en donnons l’opportunité. Elles ont compris que les autres se préparent aussi, elles tiennent donc à donner le meilleur pour le Nigeria.”

La compétition à 12 équipes aura lieu du 18 au 27 août au Palais des Sports Salamatou Maiga de Bamako, au Mali. Il est qualificatif pour la FIBA Women’s Basketball World Cup 2018 en Espagne.

FIBA

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.