Sabotage – Affiche de Amadou Bâ montrant la voie à Macky Sall : L’opposition et des Apéristes au banc des accusés


La date de l’ouverture de la campagne électorale pour les élections législatives n’est pas encore «officialisée». Déjà des affiches du président de la coalition Benno bokk yakaar et de la tête de liste départementale de Dakar de Bby ouvrent le bal. De la Corniche au Boulevard de la République, des affiches de Amadou Bâ, main orientée vers l’avenir à côté de Macky Sall, ornent le décor de cette partie de la capitale. On peut lire sur lesdites affiches le slogan : «Ensemble tout devient possible» assorti du drapeau national. Cette position du ministre sur l’affiche le présenterait comme le potentiel ou futur dauphin du président de la République. Mais curieusement, selon  nos informations, ces posters ont été confectionnés et mis sur la place publique à l’insu du ministre de l’Economie et des finances, par ailleurs tête de liste de Benno à Dakar. Il n’est mêlé ni de près ni de loin à cette affaire, nous dit-on. Alors qui serait le ou les auteurs ou commanditaires de ces actes ? En tout cas, d’après nos interlocuteurs, les soupçons pèsent sur l’opposition qui veut porter le discrédit sur le régime pour l’accuser d’avoir ouvert la campagne avant l’heure. Dans ces accusations, même les camarades de parti de M. Bâ ne sont pas épargnés. D’après les mêmes sources, ces actes pourraient être l’œuvre des adversaires du ministre Amadou Bâ au sein de l’Alliance pour la République (Apr).
Cette affaire intervient à un moment où le contrôle de Dakar au sein du parti au pouvoir fait débat. Un débat qui peut-être est désormais clos avec le choix de Macky Sall porté sur Amadou Bâ devant Abdoulaye Diouf Sarr pour les Législatives. Mais depuis le dépôt des listes à la Direction générale des élections, le nom du maire de Yoff est agité comme figurant aux côtés de l’argentier de l’Etat sur la liste départementale de Bby. Information qui sera confirmée ou infirmée demain après la publication officielle des listes par le Conseil constitutionnel. Et peut-être dans les prochains jours, les auteurs de ces actes et les motivations de ces affiches seront connus.
msakine@lequotidien.sn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.