Précampagne et campagne électorales dans les médias : Le Cnra rappelle les règles du jeu


Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) est formel : la couverture de l’élection législative du 30 juillet prochain doit se faire dans le respect du Code électoral qui «encadre le travail des médias dans les différentes phases : précampagne, campagne électorale et fin de la campagne». Dans un communiqué rendu public hier, l’organe de régulation des médias indique que, durant la période des 30 jours précédant la campagne électorale, «est interdite toute propagande déguisée ayant pour  support  les médias nationaux publics ou privés». S’appuyant sur l’Article L 61 du Code électoral, le Cnra précise : «Sont considérés comme actes de propagande électorale déguisée toute manifestation ou déclaration publique de soutien à un candidat ou à un parti politique ou coalition de partis politiques, faite directement ou indirectement par toute personne ou association ou groupement de personnes, quels qu’en soient la qualité, la nature ou le caractère.»
Cette période de précampagne s’étend du vendredi 9 juin 2017 à 0 heure au samedi 8 juillet 2017 à minuit. Pendant la campagne électorale qui débute le 9 juillet, le Cnra rappelle qu’il «est interdit l’utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse, de la radiodiffusion et de la télévision». «Pour la couverture de la campagne pour les élections législatives, les principes qui régissent les médias publics sont différents de ceux applicables aux médias privés. Le service public de l’audiovisuel est assujetti à l’obligation de respect du principe d’égalité, dans le temps d’antenne mis à la disposition des listes», soulignent les services de Babacar Touré.
Le Cnra veille également à ce que «le principe d’égalité entre les représentants des listes soit respecté dans les programmes d’information du service public de la Radio Télévision, en ce qui concerne la reproduction et les commentaires de déclarations, écrits, activités des candidats et la représentation de leur personne».
De plus, fait retenir le Cnra, les médias privés qui traitent de la campagne pour les élections législatives, «sont tenus au respect rigoureux des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement des activités des candidats ou listes de candidats».
bgdiop@lequotidien.sn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.