Ndogou à la Résidence de France : la civilisation de l’universel célébrée (Par Yoro Dia)


Ndogou à la Résidence de France : la civilisation de l'universel célébrée (Par Yoro Dia)
Mardi, pendant quelques minutes j’ai fermé les yeux pour faire une incursion en Andalousie (Espagne sous les musulmans). C’était lors du Ndogou offert par l’Ambassadeur de France suivi d’une soirée dédiée aux musiques méditerranéennes et animée par la Compagnie Rassegna de Marseille. Par la musique la compagnie Rassegna nous a entrainés dans une croisière sur la méditerranée avec des chansons corses,  siciliennes, occitanes, égyptiennes et surtout andalouses. Le Oud (luth arabe) de Fouad Didi  (chant arabo andalou) rappelle beaucoup Abou al Hassan  Ali ben Nafi dit Ziriab le Kurde, venu au monde à Mossoul devenu l’icône de la musique arabo andalouse après avoir ajouté une cinquième corde à son oud (le luth arabe). Cette cinquième corde révolutionna la musique arabe et rendit les nuits de Cordoue plus magiques. Le IFTAR de l’Ambassadeur fut magique parce que  c’était un hommage à la « civilisation de l’universel », un hommage au Sénégal un pont entre les cultures et les civilisations et dont la capitale Dakar est l’héritière de Cordoue.

Yoro Dia, Politologue


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.