COUD : Cheikh Oumar Anne, prochain client du parquet ?


Macky SALL a-t-il décidé de sortir de sous son coude le rapport explosif de l’OFNAC sur le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) ? Tout porte à le croire. Dans son rapport 2014-2015 l’organe accuse Cheikh Oumar Anne, responsable de l’APR de fractionnement des commandes dans les marchés; l’octroi de subventions irrégulières, des pratiques de détournements de deniers publics et de faux et usage de faux. Des faits qui pourraient lui valoir un séjour en prison si l’on sait que le parquet a annoncé avoir le dossier sur sa table.

COUD : Cheikh Oumar Anne, prochain client du parquet ?
Tous les regards sont tournés vers le directeur du COUD. Beaucoup annonce son inculpation prochaine. Cheikh Oumar Anne a été épinglé par le rapport 2014-2015 de l’OFNAC. Le rapport issu des enquêtes et investigations menées à la suite d’une dénonciation d’actes de fraude et de corruption, avait été transmis à l’Autorité judiciaire compétente pour que les poursuites soient engagées. Récemment, le procureur de la République a annoncé avoir sur sa table une dizaine de dossiers issus de ce rapport dont celui du patron du COUD, par ailleurs maire de Ndioum.

Outre l’action judiciaire, l’OFNAC avait demandé que Cheikh Oumar Anne soit relevé de ses fonctions de directeur du COUD et que toutes les mesures soient prises pour qu’il ne lui soit plus confié la responsabilité de diriger un organisme public.
 Dans le détail, l’OFNAC a relevé le fractionnement des commandes dans les marchés; l’octroi de subventions irrégulières et des pratiques de détournements de deniers publics et de faux et usage de faux.
 
Il a également été constaté que, dans le cadre des subventions, Cheikh Oumar Anne a effectué un certain nombre de dépenses à l’occasion d’une cérémonie de visite, au Campus, du président de la République. C’était le 31 juillet 2015. C’est ainsi que les vérificateurs ont constaté le versement de subventions au Régisseur pour les dépenses suivantes : 8 millions de francs Cfa destinés aux étudiants de l’Ucad, 15 millions de francs pour l’habillement d’accueil pour les étudiants, 32 millions de francs pour l’habillement des femmes et des hôtesses du COUD; 34 millions de francs pour la confection de tee-shirt, body et casquettes pour les étudiants et le personnel du COUD. Ainsi, un montant global de 89 millions de francs a été engagé à titre de subvention pour la cérémonie de visite présidentielle.

A LIRE AUSSI  BAMBOULA : Michaëlle Jean aurait dépensé un demi-million de Dollars de fonds publics pour aménager la résidence officielle louée pour elle à Paris

Au total, les vérificateurs ont constaté que la décision d’octroi de ces subventions est prise le 13 août 2015, alors que la cérémonie était prévue pour le 31 juillet 2015. Il y a donc postériorité de la décision par rapport à l’évènement que les dépenses sont censées couvrir, souligne l’OFNAC dans son rapport. Pire, poursuit le document, il n’y a aucune trace de l’effectivité des dépenses : pas de procès-verbaux de réception, pas de matières reçues dans le service. De plus, note le rapport, les habits déclarés avoir été achetés restaient introuvables lors de la visualisation du film de la cérémonie.
Les paiements, pour un montant total de 82 millions de francs ont été faits, en l’absence de pièces justificatives requises. L’OFNAC a aussi constaté des paiements de salaire d’un montant mensuel de 275 000 francs à un agent décédé.

D’autre part, l’OFNAC a noté, dans le cadre de la vente de matières réformées du Coud, que le Commissaire-priseur qui a été désigné a présenté 150 millions 161 mille 720 de francs comme produit de la cession des diverses matières réformées. Alors qu’il n’a reversé que 59 millions 391 mille 480 francs Cfa. «Les divers frais de la procédure de vente facturés par le Commissaire-priseur représentent le montant de 90 millions 770 mille 240 francs Cfa. En effet, le Commissaire-priseur a appliqué des taux sans commune mesure avec ceux fixés et a facturé des prestations indues», dénonce l’OFNAC.

A LIRE AUSSI  Mali : 4 civils et un militaire malien tués dans l’attentat jihadiste près de Bamako

Enfin, l’OFNAC a mis à nu des subventions sans bénéficiaires. D’après le grand livre comptable 2014, le montant s’élève à 35 millions 020 mille francs Cfa. L’Agent comptable n’a pu présenter les pièces justificatives à l’appui  des paiements sans bénéficiaires.
En outre, même lorsque les bénéficiaires des subventions sont mentionnés, il n’est indiqué ni l’objet pour lequel les montants sont alloués, ni les justificatifs de leur utilisation.

Avec la mise sous écrou du maire de la capitale, Khalifa Sall, Macky pourrait offrir en gage la tête de Cheikh Oumar Anne pour faire taire ses détracteurs qui l’accusent de protéger ses proches et de livrer à la justice ses potentiels adversaires. Une tactique qui, on se le rappelle, avait été utilisée au lendemain de la défénestration de Mme Aïda Mbodj comme présidente du Conseil départemental de Bambey. Voulant faire bonne figure, le ministre en charge de la Décentralisation avait élargi la mesure à tous les élus APR qui étaient en position de cumul.

Source : Walf


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.