CINEMA – En attendant le troisième prophète : Moustapha Seck décortique l’héritage de Sembène et Mambéty


En 60 ans, le cinéma a fait du chemin en Afrique : partant de Ousmane Sembène et  de Djibril Diop Mambèty les têtes de pont, le réalisateur Moustapha Seck observe et s’interroge sur les pratiques de ce cinéma. Que signifie cinéma ? Que signifie faire du cinéma ? Un bon cinéma ?  La nouvelle vague de jeunes cinéastes est-elle sur la bonne voie? Que faut-il pour réconcilier le public africain avec son cinéma ? En attendant le troisième prophète  Moustapha Seck,  à travers ces interrogations, dresse un portrait des deux prophètes du cinéma sénégalais : Sembène et Mambéty, tout en interrogeant les réalités de ce cinéma à l’affût de solutions.

En 60 ans, le cinéma a fait du chemin en Afrique : partant de Ousmane Sembène et  de Djibril Diop Mambèty les têtes de pont, le réalisateur Moustapha Seck observe et s’interroge sur les pratiques de ce cinéma. Que signifie cinéma ? Que signifie faire du cinéma ? Un bon cinéma ?  La nouvelle vague de jeunes cinéastes est-elle sur la bonne voie? Que faut-il pour réconcilier le public africain avec son cinéma ? En attendant le troisième prophète  Moustapha Seck,  à travers ces interrogations, dresse un portrait des deux prophètes du cinéma sénégalais : Sembène et Mambéty, tout en interrogeant les réalités de ce cinéma à l’affût de solutions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.