Commerce des services: Une importante part des télécommunications


Aminata Diatta Sow, la directrice du commerce extérieur du Sénégal a relevé, mardi à Dakar l’importance du secteur des télécommunications dans le commerce des services, en mettant entre autres le focus sur le ‘‘poids du secteur dans le produit intérieur brut (PIB)’’ du Sénégal et le nombre de personnes qui s’y activent.

‘‘Il y a tous les types de services qui se commercialisent au Sénégal. Parmi ceux-ci on peut lister entre autres les télécommunications, qui font partie des locomotives de notre économie. Des études démontrent d’ailleurs  qu’une augmentation de 10% de la pénétration du mobile entraine une augmentation du produit intérieur brut de 0,44%’’, a souligné Aminata Diatta Sow.
 
La Directrice du commerce extérieur intervenait à l’occasion d’un séminaire sur le commerce des services et accords, à l’initiative de la direction du commerce extérieur (DCE), en partenariat avec la GIZ l’agence de coopération allemande. Selon toujours Aminata Diatta Sow le poids des télécommunications sur le PIB sénégalais est estimé à 59% et emploie 37,7% des sénégalais.
 
‘‘ On note aussi des services financiers avec notamment les assurances dont le Sénégal est le pays qui a eu la productivité la plus importante du monde. Il faut dire que le Sénégal a un potentiel très important dans le secteur des secteurs des services’’, a-t-elle soutenu.
 
Interpellée sur l’état du commerce des services au sein de la communauté des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), elle a indiqué qu’il n’existe pas encore de règles communes dans ce sens.
‘‘En ce qui concerne la Cedeao, on n’a pas encore une politique commune en ce qui concerne le commerce des services, même si au sein de l’union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), il existe une réglementation commune dans plusieurs secteurs’’, a t- elle fait remarquer.
Idrissa Gueye
 
A LIRE AUSSI  La course de l'Afrique contre les machines


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.